Tag Archives: processus de pensée

Jackson POLLOCK : l’alcoolisme

19 Déc

JACKSON POLLOCK : L’ALCOOLISME
Le mot « alcool » vient de l’arabe Al Kuhl qui désigne la poudre d’antimoine, utilisée en alchimie (se rapproche de l’arsenic). Le mot a la même origine que le Köhl, maquillage qui rend les yeux brillants. Il s’agit donc d’un terme où se combinent le chimique et le magique, avec en arrière-plan du féminin.
Il s’agit essentiellement d’une forme d’appétence et de dépendance.

Lire la suite

Publicités

Jackson POLLOCK : le peintre

24 Nov

JACKSON POLLOCK : le peintre.

Avec ce biopic de Jackson POLLOCK, Ed HARRIS s’attaque à un mythe de la peinture américaine comparable à celui de VAN GOGH en Europe.

Pollock est le nouveau « James DEAN » de la peinture américaine. C’est sans doute l’artiste américain le plus connu du XXème siècle. Il a incarné une nouvelle figure d’artiste, exaltation du génie en quête spirituelle, lancé dans un défi existentiel. Il a marqué toute la génération des peintres de l’après-guerr..e et il continue d’influencer la scène artistique actuelle.

Lire la suite

POLLOCK d’Ed HARRIS

12 Juil

affiche film Pollock

POLLOCK

Film d’Ed HARRIS

2000

 

 

 

POLLOCK est un film américain de 2000 (tourné en 1999), premier film d’Ed HARRIS en tant que réalisateur.

Ed HARRIS dit que l’idée du film lui est venue du fait que son père qui travaillait à la librairie du Chicago Art Institute, lui avait offert pour son anniversaire en 1985, une biographie de Jackson POLLOCK. Son père avait alors écrit : « Ce serait peut-être intéressant d’en faire un film ».

Lire la suite

BIRDY d’Alan PARKER

20 Mai

 

birdy

BIRDY

Alan PARKER

1984

 

 

 

Ce 6ème long métrage d’Alan PARKER, après Midnight express et The Wall, devenus films-cultes, connaît également un grand succès tout en suscitant des controverses.

Lire la suite

La création littéraire

16 Jan

Picasso femme écrivant

Conférence du 9 décembre 2013

Séminaire « Approches psychanalytiques : Transmission, passe et impasse »

Institut Universitaire Européen Rachi à Troyes

LA CRÉATION LITTÉRAIRE

Argument :

Comment, pourquoi et pour qui écrit-on ?

Même si la capacité à créer reste pour Sigmund FREUD une énigme, l’artiste (et plus particulièrement l’écrivain), psychanalyste sans théorie et sans patient, utilise selon lui, une connaissance intuitive des formations de l’inconscient.

L’acte d’écriture permet donc d’avoir accès à l’inconscient, mais c’est dans sa transmission à la fois cathartique et heuristique, quand la singularité est assez authentique pour se hausser à l’universel, qu’il prend toute sa valeur.

Lire la suite

VOEUX 2014

1 Jan

PicturesRecevez mes vœux 2014

à la manière deKeith HARING

PROCESSUS DE PENSEE (2). L’apport de W.R. BION :

19 Nov

Dans un article de 1961 intitulé « Théorie de la pensée«  (paru dans La Revue française de Psychanalyse, 1964, T.28 n°1, pp.75-84), W.R. BION classe les pensées selon leur développement chronologique, en « préconceptions », « conceptions » et « pensées ».

– La préconception, analogue au concept Kantien de « pensée vide », est un état d’attente, une disposition innée d’attente du sein chez le nourrisson.

– La conception est la rencontre d’une préconception avec une réalisation approchante. L’enfant est en contact avec le sein et vit une expérience émotionnelle de satisfaction.

– Le terme de pensée est limité chez BION à l’union d’une préconception et d’une frustration, ce qui correspond à une réalisation négative, à une absence de sein pour le nourrisson.

Lire la suite

Conférence de Psychanalyse : La création littéraire

5 Nov

Conférence de Psychanalyse
LA CREATION LITTERAIRE

Institut Universitaire Rachi à Troyes

(Séminaire « Approches psychanalytiques Transmission passe et impasse »)
le 9 décembre 2013 à 20h3O

Argument :
Comment, pourquoi et pour qui écrit-on ?
Même si la capacité à créer reste pour Sigmund FREUD une énigme, l’artiste (et plus particulièrement l’écrivain), psychanalyste sans théorie et sans patient, utilise selon lui, une connaissance intuitive des formations de l’inconscient.
L’acte d’écriture permet donc d’avoir accès à l’inconscient, mais c’est dans sa transmission à la fois cathartique et heuristique, quand la singularité est assez authentique pour se hausser à l’universel, qu’il prend toute sa valeur.

PROCESSUS DE PENSEE (1)

2 Sep

Très tôt dans son œuvre, Freud s’est interrogé sur la pensée : qu’est-ce que la pensée ? d’où vient-elle ? Comment se constitue-t-elle ?

Le travail de la pulsion

Les excitations somatiques provoquent chez le nourrisson des états de tension interne auxquels il ne peut échapper. Ceux-ci constituent la source de la pulsion.

La pulsion, définie comme un concept limite entre le psychisme et le somatique, est  parfaitement inconnaissable en soi. Elle est liée, selon Freud, à la notion de représentant, sorte de délégation envoyée par le somatique dans le psychisme et ne devient connaissable qu’à travers ses représentants.

Ce travail de la pulsion qui consiste à transformer l’excitation endosomatique en quelque chose de psychique, est déjà une forme de pensée.

Lire la suite